corroder

corroder [ kɔrɔde ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1314; lat. corrodere, de rodere ronger
Détruire lentement, progressivement, par une action chimique. attaquer, consumer, désagréger, ronger. Les acides corrodent les métaux ( corrosif) .
Fig. Détériorer, user. L'inquiétude corrode l'âme. miner, ronger.

corroder verbe transitif (latin corrodere, de rodere, ronger) Ronger quelque chose, l'entamer progressivement par une action chimique : Les acides corrodent les métaux.corroder (synonymes) verbe transitif (latin corrodere, de rodere, ronger) Ronger quelque chose, l'entamer progressivement par une action chimique
Synonymes :
- brûler

corroder
v. tr. Ronger, détruire lentement. L'acide corrode les métaux.
|| Fig. L'envie corrode l'amitié.

⇒CORRODER, verbe trans.
A.— [En parlant d'un agent physique] Détruire progressivement et irrémédiablement par une action chimique ou physique. L'eau de vaisselle corrode les mains. Verbes quasi-synon. ou fréq. associés altérer, attaquer, brûler, consumer, désagréger, mordre, ronger, user; affaiblir, anéantir, creuser, détruire, dissoudre, s'infiltrer, irriter, perforer, putréfier, tordre. [Les lichens] corrodent le roc par leurs sécrétions (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 189).
SYNT. Des miasmes, du poison, le vitriol corrode(nt) l'estomac, les intestins, la peau, la plèvre, les tissus, les viscères; le sable, le sel corrode le rivage; certains acides corrodent les métaux.
B.— Au fig. [En parlant d'une entité morale] Altérer progressivement et irrémédiablement. Corroder la volonté; corroder d'amertume. Synon. consumer, ronger. La curiosité me corrodait d'entendre le Prélude écrit par Debussy pour l'Après-Midi d'un Faune, de Mallarmé (WILLY, Notes sans portées, 1896, p. 6). Sa critique agit à la façon d'un dissolvant; il n'y a rien qu'elle ne corrode (MASSIS, Jugements, 1923, p. 10) :
(...) l'étude a garanti [les « grands enfants de vingt-cinq ans »] de la corruption (...) des gens du monde dont l'expérience raisonneuse corrode les belles qualités du jeune âge.
BALZAC, La Femme abandonnée, 1832, p. 279.
SYNT. Corroder la liberté, la réalité, le respect; l'amour, une conviction, l'ennui, la passion, la pensée, la souffrance, la vanité corrode(nt) l'âme, le caractère, les esprits.
Emploi abs. La vanité qui corrode (Lar. 19e).
Emploi pronom. (à valeur passive). À mesure que le temps retrouvé par Proust s'éloigne des premières années (...) le métal de l'œuvre, jusqu'alors intact, peu à peu se corrode (MAURIAC, Écrits intimes, Du côté de chez Proust, 1947, p. 205).
Rem. La docum. atteste le subst. fém. corrodation. Action de corroder, son résultat. Synon. corrosion. [Des batailles] invisibles, secrètes, honteuses, qui tuent par le poison, la corrodation, le déchirement intérieur (ARNOUX, Calendr. Fl., 1946, p. 126).
Prononc. et Orth. :[(R)R], (je) corrode [(R)R]. [] simple ou [RR] double ds BARBEAU-RODHE 1930 et WARN. 1968; noter que pour ce dernier dict. on entend plus souvent [RR]. [RR] qui est plus expressif ds BARBEAU-RODHE 1930 et LAND. 1834, FÉL. 1851, LITTRÉ et DG ainsi que FÉR. Crit. t. 1 1787, GATTEL 1841 qui indiquent r forte. Pour [RR] cf. encore KAMM. 1964, p. 220; [] simple ds PASSY 1914, DUB., Pt ROB., Pt Lar. 1968 et Lar. Lang. fr. Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1314 « ronger, attaquer progressivement » (H. DE MONDEVILLE, Chirurgie, 825 ds T.-L. : Corroder la char superflue ou movaise); 1377 pustule corrodante (B. DE GORD., Pratiq., I, 18 ds GDF. Compl.); 2. 1756 fig. « détruire par une action lente et insidieuse (en parlant d'un sentiment) » (MIRABEAU [Marquis de], L'Ami des hommes, III, 554 ds GOHIN, p. 361 : Il est impossible que cet intérêt ne corrode les liens internes de l'État). Empr. au lat. class. corrodare (< rodere « ronger », préf. cum intensif) « ronger » (spéc. en parlant d'animaux). Fréq. abs. littér. :27. Bbg. GOHIN 1903, p. 343, 361.

corroder [kɔʀɔde] v. tr.
ÉTYM. 1314; lat. corrodere, de co- (cum), et rodere. → Ronger.
1 (1314). Didact. (Sujet n. de chose). Détruire lentement, progressivement, par une action chimique. Attaquer, brûler, consumer, désagréger, ronger; corrosif, corrosion. || Les acides corrodent les métaux. || Ce poison corrode l'estomac.
1 (…) de cet autre les chairs devinrent molles et tombantes; le sang âcre de ce troisième lui corrodait la peau.
M. Barrès, Leurs figures, p. 20.
2 Il lui semblait que le sel de tous les océans les eussent corrodées (les valises d'une voyageuse).
F. Mauriac, le Mal, I, p. 14.
Pron. || Le fer se corrode.
2 (1756). Fig. et littér. Détériorer, user progressivement. Détériorer, détruire, entamer, user. || L'égoïsme, l'envie corrodent leur amitié. || L'inquiétude corrode l'âme. Miner, ronger, tourmenter. || Corroder les sentiments naturels. Corrompre, dénaturer.
3 Comme si j'étais passé à côté d'un coup d'être qui m'appelait à combattre, à creuser, à craquer, à me laisser corroder encore, pour sa conquête…
M. Clavel, le Tiers des Étoiles, p. 143.
——————
corrodé, ée p. p. adj.
Détruit par la corrosion. || Fer corrodé. Rouillé.
4 Ces objets corrodés comme les troncs rejetés par la mer semblaient les jouets des esprits du volcan; au-dessus d'eux, reine de leur cour maléfique, régnait une rose de sable.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 166 (1972).
Fig. Détérioré, usé.
DÉR. Corrodant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • corroder — CORRODER.v. a. Ronger, manger. Il se dit Des humeurs malignes, et des drogues ou autres choses qui, par une certaine acrimonie, ou par une qualité caustique, rongent, brûlent quelque partie du corps animal, ou de quelque autre corps solide. Le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • corroder — CORRODER. v. a. Ronger, manger. Se dit des humeurs malignes, & des drogues & autres choses qui par une certaine acrimonie, ou par une vertu caustique, rongent, bruslent la partie. Le poison luy avoit corrodé les intestins, les entrailles. une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • corroder — (ko rro dé) v. a. 1°   Ronger, faire des trous, des entamures. La rouille corrode le fer.    Fig. Exercer une action morale malfaisante. L éloquence dangereuse de démagogues qui corrodent les institutions et les moeurs. 2°   Se corroder, v. réfl …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CORRODER — v. a. Ronger, manger. Il se dit Des humeurs malignes et des substances qui, par une certaine acrimonie, ou par une qualité caustique, rongent, brûlent quelque partie du corps vivant, ou de quelque autre corps solide. Le poison lui a corrodé les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CORRODER — v. tr. Ronger. Il se dit des Substances qui, en vertu d’une qualité caustique, rongent, brûlent quelque partie du corps vivant ou de quelque autre corps solide. Le poison lui a corrodé les intestins. La rouille corrode le fer. Cet acide, ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • corroder — n. something that digests; something that causes rust, something that causes corrosion …   English contemporary dictionary

  • corroder — …   Useful english dictionary

  • CORROSION — La corrosion est le résultat de l’action qu’exerce un réactif liquide ou gazeux sur un métal ou un alliage. Sa forme la plus connue est la rouille du fer exposé à l’air humide. Elle présente une grande importance étant donné les conséquences… …   Encyclopédie Universelle

  • corrodant — corrodant, ante [ kɔrɔdɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1377; de corroder ♦ Qui a la propriété de corroder. Substance corrodante. ⇒ corrosif. N. m. Les acides sont des corrodants. ● corrodant, corrodante adjectif Qui corrode, ronge. ⇒CORRODANT, ANTE, part. prés …   Encyclopédie Universelle

  • Clock Tower 3 — North American box art Developer(s) Capcom Production Studio 3 Sunsoft …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.